25/05/2009

Vierge Marie

Mes_Photos0046-39528

 

Vierge Marie
 
accueille le don de tout mon être.
Je le dépose entre tes mains,
pour appartenir totalement à Jésus.
 
Qu’en passant par toi,
je sois saisi par l’Esprit de Jésus ;
 qu’en passant par toi,
je sois de plus en plus semblable à ton Fils.
 
Que  ton Fils grandisse en moi
toujours davantage,
afin que je vive,
 à la plus grande gloire du Père
et pour le salut de tous mes frères.
Amen !

 

12:12 Écrit par Annonciade dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

21/05/2009

Les chemins de l’imitation

12141iqz5
Par sa vie tout entière Marie est une femme « Eucharistique ». Marie a été le « premier tabernacle » un tabernacle vivant, croyant, conscient, aimant.
« Heureuse celle qui a cru.» (Lu 1,45) lorsque au moment de la visitation, elle porte en son sein le Verbe fait chair, elle devient le premier tabernacle.
 
C’est dans l’Évangile que Jeanne trouve les chemins de l’imitation de Marie qui conduisent à Jésus et par lui à la Sainte Trinité.
 
Pour parvenir à cette imitation, à cette « conformité » ce vie : Jeanne nous propose de puiser tout spécialement à la passion du Christ, à l’Eucharistie et à la parole de Dieu.

10:58 Écrit par Annonciade dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

15/05/2009

Elle s’appelait Marie…



 
 6%27%20Calvaire%20petit
 
Elle s’appelait Marie…
Pendant longtemps,
La Vierge Marie m’est apparue
comme Notre Dame des Douleurs.
 
Au pied de la croix,
elle est là,
debout,
regardant son Fils mourir.
 
Elle qui a dit :
« Faites tout ce qu’il vous dira »
ne se dérobe pas
devant la souffrance.
 
C’est pourquoi elle est un réconfort
pour ceux qui souffrent.
 
Les gens ne s’y trompent pas.
La souffrance, elle connaît !
 
Le Christ, sur la Croix,
confie toute l’humanité à Marie :
« Femme, voici ton Fils ! »
dit-il en montrant son disciple à sa Mère.
 
Cette appellation singulière de « Femme »
proclame la maternité spirituelle de Marie
pour tous les femmes…
 
Marie dénoue,
par sa foi,
le nœud qu’avait lié Eve
par sa désobéissance.
 
Tout est dit !
 
Il n’y a pas de meilleur guide que Marie
sur le chemin de la Foi.
 
Suivons –la avec  confiance !
 
P. Ambroise-Marie Carré (2004)

13:40 Écrit par Annonciade dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer

09/05/2009

Vivre de la vie de Marie

so

 
Vivre de la vie de Marie, c’est bien plus que l’imitation d’un exemple, c’est  une expérience intérieure qui nous façonne et qui nous unit mystérieusement à elle et par elle à la Sainte Trinité.
 
Contempler Marie dans l’Évangile, comme sainte Jeanne nous y invite, nous transforme car l’action de l’Esprit enveloppée de l’amour maternel de Marie nous fait devenir petit à petit celle que nous contemplons.

11:01 Écrit par Annonciade dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

05/05/2009

grand plaisir

 !angelico7a

Jeanne qui prie beaucoup la Vierge Marie reçoit, un jour, en son cœur,
le désir de Marie de lui voir fonder une Religion en son honneur.
 
« Et elle, était à l’âge de cinq ans, priait souvent la bénie Vierge Marie qu’il lui plût de lui enseigner en quoi elle pourrait lui faire grand service et plaisir, car c’était tout son désir de la servir, de l’honorer et de lui faire plaisir.
Et une fois entre les autres, alors qu’elle était à l’église faisant la même prière, elle eut le sentiment que la Sainte Vierge lui dit en son cœur : Avant ta mort tu fondras un Ordre en mon honneur. C’est le plus grand plaisir que tu puisses faire à mon Fils et à Moi »

De la Chronique

 

« Que toutes nos pensées, nos paroles et nos actions soient pour le plus grand plaisir de Dieu et pour ce faire, imitons la Vierge Marie. » 
Jeanne

20:42 Écrit par Annonciade dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

01/05/2009

Magnificat

4589o

 

Magnificat
 
 
Mon âme exalte le Seigneur,
mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur.
Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.
Il comble de bien les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham
et de sa race à jamais.
 
Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc
Ch 1,46-55

 

15:05 Écrit par Annonciade dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer