05/06/2011

La pureté

j0422834.jpg

 La pureté - k

 

Le mot pureté peut susciter en nous des expressions comme : sans tache, sans souillure, innocence ou bien « n’avoir rien à se reprocher » comme l’exprime le frère Léon à saint François dans « la Sagesse d’un pauvre » en contemplant tristement le bouillonnement de l’eau d’un ruisseau entre les rochers.

 

Ah ! frère Léon, repartit François, ne te préoccupe pas tant de la pureté de ton cœur ; Tourne ton regard vers Dieu ; admire-le. Réjouis-toi de ce qu’il est, lui, toute sainteté. C’est cela petit frère avoir le cœur pur.

 

Dieu cependant, réclame notre effort et notre fidélité, fit observer Léon.

 

Oui sans doute, répondit François. Mais la sainteté n’est pas un accomplissement de soi. Elle est d’abord une pauvreté que l’on découvre et que l’on accepte et que Dieu vient remplir dans la mesure où l’on s’ouvre à sa plénitude.

 

Contemplons l’amour de Dieu, réjouissons-nous de ce qu’il est Dieu, rendons-lui grâce de sa grande miséricorde, c’est cet amour là que l’Esprit du Seigneur répand en nos cœurs. C’est cela, avoir le cœur pur. – DA

 

10:24 Écrit par Annonciade dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.