20/11/2013

2-Pauvreté

 

imagesCAY9XQJR.jpg

 

À la béatitude de sa foi que lui proclame Élisabeth, Marie répond : Je tressaille de joie en Dieu, mon Sauveur, parce qu’il a jeté les yeux sur la petitesse de sa servante.

Marie accueille le regard d’amour gratuit de Dieu sur l’expérience qu’elle fait de ses limites humaines, de sa petitesse. Elle suit ainsi le chemin de Jésus, lui , l’égal de Dieu, qui consent à vivre notre vie humaine avec toutes ses limites, tout en étant également totalement dépendant de son Père.

06:00 Écrit par Annonciade dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.